M.Libânio - Agrícola S.A

Cacao


  • Imagem 1
  • Imagem 2
  • Imagem 3
  • Imagem 4
  • Imagem 5
  • Imagem 6
  • Imagem 7
  • Imagem 8
  • Imagem 9

Le choix du matériel génétique doit prendre en compte la résistance de la maladie « Balai de sorcière » (Vassoura-de-bruxa), l'historique de productivité et de qualité demandées par le marché.

En ce sens, des chercheurs du Centre de Recherches du Cacao de la CEPLAC (Commission Exécutive du Plan de la Culture du Cacao) sont en train de développer un travail intensif avec la participation des producteurs brésiliens, comme par exemple, le CIRAD (France), la M&M MARS (USA), l’Université de São Paulo (Brésil), l’Institut Technologique des Aliments (São Paulo – Brésil) et l’Université de Santa Cruz (Bahia-Brésil), ce qui permettra la parfaite synergie entre agriculteurs et chocolatiers.

Le matériel initialement introduit à Bahia était du type Forastero, mais à partir des variétés hybrides distribuées par le Centre de Recherches du Cacao aux agriculteurs – a partir des années 70 – cette réalité a commencé à changer, avec l'introduction de descendants de Trinitários.

Actuellement, avec la maladie “Vassoura-de-Bruxa”, on peut affirmer que les processus d’amélioration génétique développés au Brésil, donnent la vraie expectative d’association de gènes de tolérance envers cette maladie (trouvée dans des matériels tels que Scavina, Rb, Cruzeiro do Sul, Pound, CAB, Ocumare, Chuao, Playa Alta, Silécia, Morona, et d’autres), à des facteurs de qualité (saveur et arôme) provenant de variétés de Criollo et Trinitário.

Cette évolution de la recherche, ajoutée à la grande amélioration des producteurs de cacao de Bahia, pour ce qui touche au domaine de la pratique de reproduction asexuée des arbres de cacao (enxertia), permettent que des cultures puissent être modifiées conformément aux demandes spécifiques encore jamais imaginées (début de la production en un an et production commerciale à partir de la quatrième année).

Dans cette perspective, la M. Libânio n’a pas seulement donné priorité à l’utilisation des variétés pouvant lui apporter la productivité avec qualité et tolérance, mais elle a aussi un grand nombre de variétés de plantes résistant à des maladies et de grande productivité étant disponibles à tous travaux de recherches cités.


Rua Manoel Libânio da Silva, 100, Centro, Gandu - Bahia - Brasil | CEP 45.450-000